Local Vie quotidienne

J’ai testé la culotte menstruelle avec Mme L’Ovary

culotte menstruelle mme lovary

Parler des règles, c’est encore perçu comme dégueu et pas très répandu, même en 2020! Ça reste ultra tabou alors que ça concerne TOUTES les femmes et qu’il n’y a rien de plus naturel… Il y a encore dix ou vingt ans, on ne se serait pas posé de questions sur les tampons ou les serviettes hygiéniques, aujourd’hui les chiffres font froid dans le dos! Il y a mille et une raisons de vouloir passer à la culotte menstruelle, voici mon expérience honnête avec la marque québécoise Mme L’Ovary.

Quelques faits intéressants

A l’échelle mondiale, 1 447 serviettes hygiéniques sont utilisées chaque seconde, soit 45 milliards par an. Une femme utilise en moyenne 290 protections hygiéniques par an pour une dépense d’environ 983$. La serviette ou le tampon qu’on porte entre 3 et 4 heures met 450 à 500 ans à se décomposer dans l’environnement. Et pour finir, on estime qu’une femme produira 100 à 150kg de déchets hygiéniques durant sa vie. Voilà j’arrête là parce-que je suis sûre que tu n’es pas bien. J’étais dépitée quand j’ai pris connaissance de ces chiffres.

Prendre conscience de ce fléau et vouloir changer ses habitudes c’est déjà un premier pas important. Certaines petites chanceuses peuvent même se faire encourager par le gouvernement et obtenir un remboursement de leurs culottes menstruelles à hauteur de 100$! En effet, au Québec il existe des subventions dans plusieurs municipalités. Je ne sais pas toi, mais ça m’aurait clairement convaincue! Malheureusement le Plateau Mont-Royal ne fait pas partie de la liste… Mais cinq autres arrondissements de Montréal, si. Toutes les informations se trouvent sur cette page.

Pourquoi je suis passée à la culotte menstruelle?

On peut dire que j’ai de la chance en terme de règle. Avec ou sans pilule, j’ai des règles régulières, à flux normal, qui durent 4 ou 5 jours maximum et sans mal de ventre ni symptôme. Depuis 15 ans, j’utilisais des tampons, jours et nuits sans problème. Je n’avais pas fuites ou d’accidents. Bref, mes règles n’ont jamais été dérangeantes.

J’ai arrêté de prendre la pilule il y’a deux ans maintenant, sans raison particulière, par flemme d’aller chez un médecin ici au Québec, sans sécurité sociale et sans rien connaître au système de santé. Puis à part un flux plus important les deux premiers jours de mon cycle, je n’avais aucun changement. J’ai juste pris l’habitude de changer plus régulièrement mon tampon ces jours-là. Seulement il y a 6 mois, j’ai commencé à ne plus supporter les tampons : inconfort, sécheresse, irritation. Je ne comprenais pas trop, j’utilisais la même marque depuis des années, rien n’avait changé à mon quotidien. Beaucoup sont adeptes de la cup, j’ai essayé à plusieurs reprises avant ça et c’était des échecs cuisants. Ça ne me disait rien du tout d’encore une fois m’y remettre. Je suis repassée aux serviettes hygiéniques pour voir et les désagréments se sont grandement atténués.

Par contre, sans mentir, c’était vraiment l’enfer. Je n’avais pas de culotte adaptée aux serviettes de jour ou de nuit. Je n’étais pas du tout à l’aise, cette fameuse impression de porter une couche. J’avais souvent des fuites, surtout la nuit, et ça en plus d’être embarrassant, c’est chiant à laver…

En repassant aux serviettes hygiéniques, j’ai eu le déclic (visuel) de voir concrètement les déchets qu’on produit (malgré nous les filles!) quand on a nos règles. Je ne me suis jamais non plus posée la question de ce que je mettais dans mon vagin (sans jeu de mots pourri!). Ça fait vraiment peur quand on se penche sur la question de la composition de nos protections hygiéniques. J’avais depuis un petit moment en tête la curiosité des culottes de règle (qui sont plus répandues et développées en France) mais je repoussais toujours le test, par appréhension surtout. J’ai cherché une marque d’ici pour encourager la consommation locale, et une marque avec de belles valeurs éco-responsables pour aller au bout de ma démarche. C’est comme ça que j’ai découvert Mme L’Ovary.

Mon test de culotte menstruelle avec Mme L’Ovary

Je me suis donnée deux mois, soit deux cycles différents de test avant d’écrire cet article, même si je suis persuadée que l’expérience sera de plus en plus naturelle. J’ai profité du fait que je suis souvent à la maison en télétravail pour faire la transition et apprivoiser ces nouvelles culottes.

Mme L’Ovary m’a offert leur kit de base : 2 culottes de jour, 6 serviettes amovibles, 1 culotte de nuit et 3 sacs anti-fuites. Le tout pour 159,95$ (les produits d’hygiène féminine sont détaxés au Québec). J’ai choisi le kit avec la culotte de jour bikini. J’avais hâte pour la première fois d’avoir mes règles.

La première journée d’utilisation j’ai voulu voir les limites des culottes et des serviettes amovibles. Le premier jour de mes règles est le plus abondant, généralement j’utilise 3 tampons ou 2 serviettes. Comme j’étais à la maison j’ai gardé la même serviette et culotte toute la journée en observant l’absorption de celles-ci. Je n’ai eu aucune fuite mais la serviette était pleine et la culotte (qui contient aussi une couche absorbante) avait pris le relai. J’ai pu juger mon besoin, je sais maintenant après plusieurs utilisations et tests qu’il faut que je change entre une et deux fois par jour la serviette pour rester au sec. C’est évidemment différent pour chacune et même si c’est pas le plus plaisant des moments, c’est indispensable pour adopter ce nouveau fonctionnement. En revanche, j’ai toujours du mal à sentir mes règles couler. C’est une sensation que je n’avais pas du tout en utilisant des tampons et j’ai toujours un stress quand ça arrive. C’était déjà le cas avec les serviettes jetables, il n’y a pas grand chose à faire. J’ai beau savoir que je suis « safe » avec ma culotte, je suis allée vérifier plusieurs fois aux toilettes que je n’avais pas de fuite… Pour être honnête, la culotte menstruelle le jour n’est pas une révélation. J’étais plus libre et à l’aise quand j’utilisais des tampons. Mais je ne peux pas remettre en cause son efficacité, elle fait très bien la job! Et ma poubelle de salle de bain était quasi vide la semaine de mes règles. C’est vraiment une grande satisfaction, en deux mois j’ai clairement vu la différence.

J’ai passé de superbes nuits dans ma culotte nighty bien enveloppante. Pas de bruits désagréables de frottements de serviette quand tu bouges, c’est vraiment le bien-être absolu. Le plus souvent mes fuites subviennent pendant la nuit donc j’étais impatiente de voir l’efficacité de la culotte. Tout s’est très bien passé, rien à déclarer. 100% satisfaite! Si je peux te donner un conseil c’est d’acheter une deuxième culotte de nuit ou prendre le kit essentiel qui en inclut déjà deux. Ça facilite grandement le roulement d’une nuit à l’autre. Sinon tu peux la rincer et laver à la main le matin, la laisser sécher pour l’utiliser à nouveau le soir, si t’es motivée.

Après deux mois d’utilisation, je ne suis pas entièrement passée à la culotte menstruelle à 100%. Quand je reste toute la journée à la maison, aucun problème je la porte. La nuit aussi, je l’ai adopté et je l’adore. Mais dépendant de mon activité, j’utilise encore de temps à autre des tampons. Je suis allée randonner pendant une journée de règle et je n’étais pas confiante d’être tout à fait à l’aise, j’ai préféré une culotte plus légère avec un protège-slip et un tampon. Pareil quand je suis au travail, je me sens pas de prendre mon petit sac avec la serviette propre et revenir à mon bureau avec la serviette sale sans pouvoir la rincer. J’ai encore du chemin à faire. Baby steps!

Les plus :
Aucune fuite, aucune tâche. Je suis obligée de mettre en premier ce plus parce-que c’était ma plus grosse inquiétude. J’étais perplexe de l’efficacité comme tout nouveau produit inconnu. Jour ou nuit, je n’ai eu aucun incident. C’est un sans-faute qui vaut beaucoup!
Le confort des culottes. J’aime qu’elles soient majoritairement en coton, à 94%. Ça les rend moins souples que le polyester ou le nylon, mais plus douces et agréables. Puis moi quand j’ai mes règles, je veux être à l’aise avant toute chose.
La culotte de jour peut se porter seule sans la serviette amovible en fin de cycle car elle contient une couche protectrice équivalente à un protège-slip.
Facile à laver. Une fois la partie du rinçage effectuée, il faut juste mettre la serviette et/ou la culotte dans la machine à laver. Tu peux aussi les laver à la main. Séchage à l’air ou à la sécheuse. Bref, elle s’adapte à tes habitudes de lavage.
Aucune odeur. Pas de chichis entre nous les filles, on est d’accord qu’on se sent pas super fraîche au moment de retirer son tampon ou changer sa serviette. Et bah franchement, zéro odeur désagréable avec les culottes menstruelles, vraiment!
– Les culottes ne sont composées d’aucun produit chimique toxique ni matière synthétique. Ça me parait évident mais je l’ajoute quand même au cas où.
LES DÉCHETS EN MOINS! C’est aussi évident mais ça se répète encore et encore.

Les moins (qui sont suggestifs):
Le design pas très sexy et très classique des culottes. Mais après c’est pas non plus le moment du mois où on se sent la plus glamour non plus…
L’épaisseur des culottes. Le shorty de nuit est très épais mais honnêtement ça me dérange pas au contraire, la nuit c’est confortable. Par contre la protection intégrée de la bikini plus la serviette amovible le jour, c’est trop épais à mon goût. Sous un legging de sport, une robe moulante ou un pantalon fin, ce n’est pas discret.
La couleur noire de la serviette amovible de base. On aime la couleur noire bien sûr, mais au premier coup d’oeil pas facile de se rendre compte si on doit changer la serviette ou non, comme avec une serviette blanche jetable. Mais heureusement, Mme L’Ovary propose des serviettes blanches naturelles et en coton 100% bio, mon prochain achat!
Le rinçage en lieu public. Quand tu changes ta serviette amovible l’idéal c’est de la rincer à l’eau froide. À la maison pas de souci, mais en dehors il faut un point d’eau dans les toilettes.

Avec mon code promo OFFTOLOVE, tu peux essayer toi aussi de passer à la culotte menstruelle Mme L’Ovary et bénéficier de 15% de rabais!

À propos de Mme L’Ovary

Créée en 2000 par Olivia et Erica, deux Montréalaises à la recherche de la parfaite culotte menstruelle, Mme L’Ovary est née d’une prise de conscience d’Olivia sur les plages de Barcelone après avoir observé une serviette hygiénique dans l’océan. Plus qu’une production textile, la mission des deux femmes se veut éducative et sociale. Motivées par des valeurs de partage et environnementales, Mme L’Ovary s’est installée dans les foyers de plus de 11 000 femmes au Québec, au Canada, aux États-Unis et en Europe. Bravo les filles!

➜ Pour d’autres expériences de vie quotidienne : C’est ici!

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Charlotte 7 novembre 2020 at 03:27

    Je suis à mon premier cycle d’utilisation, toujours en cours, et RÉVOLUTION ! J’avais l’habitude de la cup mais depuis quelques cycles je suis repassée aux serviettes car après avoir lu plein de choses sur le choc toxique je n’étais plus safe…
    Bref, je valide ce premier essai.
    Je ne suis pas d’accord pour la couleur plus clair qui ne se laverait pas hyper bien (le sang quoi qu’on fasse même à l’eau froide c’est plus jamais net)! Donc contente que ce soit foncé !
    Après j’avoue que je vais avoir du mal à changer ça dans des toilettes publiques ! Mais pratique d’avoir des serviettes amovibles pour se sentir plus propre!
    Enfin, j’avais pris le kit de base et ajouté la culotte de nuit supplémentaire. J’ai bien fait car ça ne sèche pas si vite et, selon ce que j’avais lu il était déconseillé d’utiliser la sécheuse !
    Voilà comme petit retour d’expérience, en tout cas une chose est sûr, je profiterai soit de ton code soit de ton concours pour continuer l’aventure !
    Merci Marine !

    • Reply Marine 9 novembre 2020 at 00:02

      Salut Charlotte,

      Nice de lire un autre témoignage! Je ne suis pas sûre qu’on s’est comprise haha je n’ai jamais dit que la couleur plus claire ne se laverait pas bien. Au contraire je dis que ça doit être plus simple de se rendre compte du flux avec la couleur claire comparé aux serviettes noires.
      C’est clairement une bonne idée la deuxième culotte de nuit comme je le disais. Après la mettre dans la sécheuse, c’était sur un des papiers de la marque que ça dit Ok aussi dans la sécheuse! J’ai pas vu de différence entre le séchage naturel et celui dans la laveuse!

    Leave a Reply