48H à Découvrir

Passer une fin de semaine d’hiver au HI La Malbaie

auberge-de-jeunesse-la-malbaie

Ah Charlevoix, mon Charlevoix! Ne le dis pas aux autres, mais tu es ma province préférée. Tu es si belle, tu as tant à offrir. Dommage que tu sois un peu loin de Montréal, sinon je te visiterais toutes les fins de semaine! Quand le réseau d’auberges de jeunesse HI Canada m’a contacté pour séjourner dans leur établissement de La Malbaie, je n’ai pas hésité une seconde. Surtout que venir passer quelques jours dans cette ville en hiver, c’est une première pour moi. La Malbaie en été : Check! La Malbaie en hiver : Check aussi!

Dormir à l’auberge de jeunesse HI La Malbaie

Lorsque je voyage ou que je pars en week-end, je ne pense jamais aux auberges de jeunesse. Ce n’est pas du tout dans mes habitudes. Je les associe souvent aux dortoirs de plusieurs lits, à l’inconfort, les jeunes qui font du bruit et au fait de devoir partager la salle de bain et les toilettes. Pas vraiment mon idée de la tranquillité, ni du voyage. 

Pourtant avec plus de 3 300 auberges dans 64 pays, HI a de quoi satisfaire même les plus réticentes comme moi, pour trouver une auberge adaptée. C’est également un cahier des charges uniformisé dans toutes les auberges, ce qui garantie une qualité de prestations, peu importe la région ou le pays dans lequel on se trouve. Enfin, il est prouvé que les auberges de jeunesse génèrent jusqu’à 45kg de gaz à effet de serre par nuitée de moins que les hôtels traditionnels. Oh et j’oubliais le prix de la nuitée! Deux points non négligeables. 

L’auberge de jeunesse La Malbaie a fait tombé tous les aprioris que j’avais sur ce type d’hébergement. L’intérieur de la bâtisse et des chambres a été refait à neuf il y a quelques années. Les meubles sont vintage mais fonctionnels, on a l’impression d’être dans une maison de vacances familiale. De nombreuses chambres privées se trouvent à l’étage, avec une option de salle de bain et toilettes privées ou à partager. Les dortoirs sont eux au sous-sol (sans manquer de lumière comme tu peux voir sur ma photo) ils ont leur salle avec bain avec plusieurs douches et toilettes. Il y a également une buanderie (au coût de 5$), une cuisine communautaire et une salle de repos avec TV et consoles de jeu. Le rez-de-chaussée accueille la réception, une salle commune avec une cheminée, un piano et un coin lecture, mais aussi le resto pub et la terrasse.

À HI la Malbaie les petits déjeuners sont inclus, les draps et les serviettes (propres et qui sentent bons) sont fournis et le wifi est gratuit! On a également le plus beau des spectacles au réveil, durant la journée et au coucher du soleil : la vue directe sur le fleuve du Saint-Laurent. Les nuits étaient calmes. Le ménage fait tous les jours dans les parties communes. En hiver, c’est la basse saison, alors peu de chance de se retrouver à faire la queue pour se doucher et aller au petit coin. On avait l’auberge presque pour nous durant les deux nuits. Et pour ceux qui aiment des chiens, les huskies de Bob, l’un des employés de l’auberge, nous tiennent compagnie et ne demandent que des caresses! 

Le resto-pub de l’auberge HI La Malbaie

Bien que l’auberge était loin d’être remplie la nuit pour l’hébergement, son resto-pub était occupé les deux soirs. Véritable lieu de RDV pour les locaux, les habitués viennent profiter d’une cuisine généreuse et d’une sélection exceptionnelle de 75 bières de micro brasserie. L’auberge fait partie des restaurants de la route des saveurs de Charlevoix.

C’est une très belle option pour manger local, en effet le menu propose fièrement une carte à 70% de produits du terroir de Charlevoix (et jusqu’à 90% l’été). Les équipes de cuisine s’approvisionnent auprès des producteurs (fromages, viandes, légumes) à moins de 50km de l’auberge. HI La Malbaie a la plus belle offre de bouffe de tous les HI du Canada.

auberge-de-jeunesse-la-malbaie

On a pris un plateau de dégustation de fromages et charcuterie, que j’ai accompagné avec un tasting de 5 bières (des 14 bières en fût qu’a le pub). Une soupe à l’oignon en entrée et un burger à l’agneau et au fromage de chèvre. C’était incroyablement bon et très abordable. Le tout servi par un personnel au petit soin. Simon aime vraiment les gens et prend plaisir à son métier, tous les clients le connaissent. L’ambiance est comme une belle gang d’amis. 

Le pub accueille plusieurs fois par mois des groupes pour des concerts et transforme sa salle en scène. Il y organise aussi des quiz, du karaoké ou tout autre types d’évènements. Ouvert tous les jours de la semaine pour le diner et 365 jours par an! 

Le parc national des Hautes-Gorges-De-La-Rivière-Malbaie en hiver

Luge, ski alpin, ski de fond, kayak hivernal, motoneige, casino, musée. Ce ne sont pas les activités qui manquent l’hiver à La Malbaie. On a décidé de se rendre au parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie pour faire de la randonnée en raquette. L’hiver le service de navette gratuite n’est pas en fonction et la randonnée de l’Acropole des Draveurs est fermée.

hautes-gorges-de-la-riviere-malbaie-hiver

Il a beau faire -17C, le ciel est bleu, dégagé et le soleil brille. Pas un chat dans le parc, on est la seule voiture sur le trajet et au stationnement. C’est à se demander si le parc est vraiment ouvert. On s’était décidées la veille de faire le sentier « Le Riverain », heureusement car les autres sentiers comme « Les Rapides » ne sont pas dégagés ni praticables. Nous partons du stationnement du Pont des Érables en voulant rejoindre le centre de services Le Draveur (9,4 km). Voir la carte ICI. La première partie de la marche se fait à plat au coeur de la forêt, on longe la rivière, c’est très agréable. Ça commence à grimper graduellement vers 4,5 km (qui est en fait 2,5 km depuis le Pont des Érables). Rien de bien méchant mais ça tire un peu les mollets. Arrivé au point de vue, on a une belle visibilité sur la vallée et la rivière. Mais nous devons faire marche arrière, car le reste du sentier n’est malheureusement pas balisé, un cul-de-sac.

On reprend la voiture pour se rendre au centre des services Le Draveur. Enfin d’autres personnes, une petite dizaine seulement. C’est ici que ce trouve le centre de location (crampons, fatbike, raquettes ou ski de fond) mais aussi un café, une boutique et des tables pour déjeuner ou faire une pause. On se promène sur le barrage et la rivière qui devient à elle seule un sentier en hiver. Impressionnant! Les employées nous assure aucun danger, au moins 20 pouces (50 cm environ) d’épaisseur de glace. On peut y faire des glissades ou même du patin. Il fait beaucoup plus froid, l’endroit entre les deux montages est très venteux. J’aurais bien aimé marcher plus longtemps sur la rivière gelée mais la neige n’était pas tassée et avec la tempête de la veille on s’enfonçait beaucoup trop en marchant. 

Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie est magnifique en hiver. C’est un parc qui vaut assurément le détour pour sa randonnée mythique de l’Acropole des Draveurs, mais il offre aussi de superbes paysages enneigés. Il n’y avait presque personne en plus ce jour là, une évasion totale! J’y reviendrai bien pour essayer le fatbike et parcourir plus aisément la rivière qui fait 7 km. 

*Cet article a été rédigé suite à une invitation média de HI Canada. Le prix d’une chambre privée varie entre 70$ et 115$ la nuitée, et à partir de 30$ le lit en dortoir. 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply