Expat

Échanger son permis de conduire français en permis de conduire québécois 🚘

Ah le permis! Il suffit de regarder les groupes d’expatriés à Montréal pour se rendre compte que le sujet anime tous les débats. Entant que français titulaire du permis de conduire, tu ne dois pas repasser l’examen théorique ou pratique au Québec. Il existe des accords entre les deux pays. Mais tu dois éventuellement effectuer un échange administratif afin de pouvoir conduire sur les routes québécoises. Mais alors quand? Pourquoi? Et comment? Voici un nouvel article qui aidera tous ceux qui sont un peu perdus dans la procédure.

Pourquoi échanger son permis de conduire français en permis de conduire québécois?

Au bout de 6 mois, le permis de conduire français seul n’est plus valide pour conduire sur les routes québécoises. Si tu as fait la demande du permis de conduire international avant de partir, tu peux continuer à conduire avec jusque la fin de validité de ce permis international (3 ans). Tu es dans l’obligation d’avoir les deux sur toi en tout temps lorsque tu conduis.

Il y a ensuite deux écoles : ceux qui échangent leur permis après les 6 mois et ceux qui ne le font pas. Tu peux très bien conduire durant toute la durée de ton PVT (ou permis de travail temporaire) sans échanger ton permis de conduire français. D’où j’avance cette information? Mon interprétation. Une zone grise réside dans le fait qu’un PVTiste ne s’installe pas forcément au Québec sur le long terme, seuls les nouveaux résidents permanents sont obligés d’échanger leurs permis de conduire sous 6 mois. Les étudiants et stagiaires eux peuvent conduire sans échange tout au long de leurs études ou de leur stage. Plusieurs sources, comme ce dépliant officiel du gouvernement du Québec qui indique en page 2 que tu peux conduire toute la durée de ton permis ou ce lien de la SAAQ, vont dans ce sens. Les agents de la SAAQ eux même ont des discours différents quand tu les appelles pour avoir des détails. Pas simple de s’y retrouver!

La page sur l’échange de permis étranger du site de la SAAQ te dit clairement que tu peux conduire la durée de ton permis international quand tu choisis « non-résident » comme statut. 👇

échanger son permis français

Tu es libre de comprendre la réglementation comme tu le souhaites. J’ai personnellement conduit pendant 3 ans avec mon permis français et mon permis international durant mon PVT et une partie de mon permis de travail fermé. Puis à l’expiration de mon permis international, j’ai entrepris les démarches d’échange. Cependant en 3 ans, je ne me suis jamais faite contrôlée au volant.

Toute personne qui souhaite conduire un véhicule de classe professionnelle (camion, véhicule d’urgence, taxi, minibus ou autobus) dès son arrivée au Québec, doit obligatoirement faire l’échange. Un examen médical pourrait être requis.

Enfin, tu dois faire un échange de permis pour acheter une voiture et l’immatriculer au bout de 6 mois, utiliser certains des services de location de véhicules ou encore conduire une voiture de fonction.

Comment et où échanger son permis de conduire français en permis de conduire québécois?

Le seul endroit pour faire l’échange c’est à la SAAQ (Société de l’assurance automobile du Québec), mais toutes les agences ne font pas.

1. Tu dois appeler ce numéro pour avoir un RDV
Région de Montréal : 514 954-7771
Ailleurs (Québec, Canada, États-Unis) : 1 888 356-6616
On te posera quelques questions pour savoir si tu es au bon service, les délais peuvent d’être plusieurs semaines avant d’obtenir une date. Et tu peux être envoyé(e) à Laval, Montréal ou Longueuil. Tu ne choisis pas…
Edit Covid : Jugé comme non-essentiel le service est actuellement fermé. Seules les personnes qui avaient un RDV annulé à cause du Covid, ont été appelé une par une et peuvent faire leur échange en ce moment.

2. Tu n’as pas besoin de repasser d’examen grâce aux ententes entre la France et le Québec.

3. Les titulaires d’un permis de conduire inférieur à 2 ans se verront remettre un permis probatoire.

Les documents requis pour échanger son permis de conduire français en permis de conduire québécois

Tu auras besoin de tous les originaux des documents suivants le jour de ton RDV à la SAAQ :

  • Pièce d’identité valide avec photo (passeport, carte d’identité ou carte de la RAMQ)
  • Permis de conduire français
  • Permis de travail permettant de résider au Québec (PVT, permis fermé, permis ouvert ou carte de RP)
  • Passeport relié au permis de travail
  • Preuve de résidence au Québec (facture bancaire, hydro ou cellulaire)

Combien coûte l’échange du permis de conduire français en permis de conduire québécois?

En 2020, l’échange coûte 87.25 $ pour un permis voiture. Il faut payer ce montant tous les ans, le jour de ton anniversaire (happy birthday!) et renouveler ton document au bout de 4 ans. Le coût augmentera si tu as eu des points d’inaptitude durant l’année. Lors de ton RDV, tu payeras au prorata de ta date d’anniversaire pour l’année en cours. Personne n’a le même montant.

Les modes de paiement acceptés sont les suivants :

  • Argent comptant. Edit Covid : moyen de paiement non accepté.
  • Carte de débit
  • Prélèvements bancaires automatiques, si un spécimen de chèque fourni
  • Chèque ou mandat-poste.

Le paiement par carte de crédit n’est pas accepté.

Mon expérience à la SAAQ de Laval

Mon permis international arrivait à expiration en mai 2020 donc j’ai décidé d’appeler en février pour anticiper un RDV et échanger mon permis français pour un permis québécois. J’ai eu une date pour mars à la SAAQ de Longueuil (il fallait attendre avril pour celle de Montréal). Puis avec le Covid, on m’a annoncé que le RDV était annulé. Je n’ai pas eu de nouvelle jusque mi-juin, un agent m’a appelé pour me proposer un nouveau RDV le 15 juillet à la SAAQ de Laval.

Je suis arrivée 30 min avant l’heure du RDV. Nous devions tous attendre dehors (examen théorique, examen pratique et administratif) que notre nom soit appelé pour entrer dans le bâtiment. À l’intérieur, on me donne un ticket avec un numéro. Je n’ai pas le temps de lire ce qui est écrit dessus, que c’est déjà mon tour. La dame prend mon passeport, mon permis de travail et mon permis français uniquement. Elle pianote en silence sur son clavier pendant plusieurs minutes puis me demande enfin mon adresse, la couleur de mes yeux, ma taille et si je porte des lunettes pour conduire. Elle imprime un document, je vérifie que toutes les informations sont exactes et je le signe. Puis elle le ré-imprime en deux exemplaires : un pour moi et l’autre pour eux. Vient ensuite le moment de payer, mon anniversaire étant en décembre, je règle la moitié du montant total correspondant à 6 mois (54,50$). Elle m’indique que mon permis de conduire québécois arrivera par la poste d’ici 7 à 10 jours et me donne un permis papier temporaire. (Edit: il est arrivé en 3 jours ouvrables!) Puis je suis dirigée vers un collègue pour prendre une photo (neutre sans sourire) et c’est fini! Je ressors après 10 min à peine.

Ensuite?

  • Il est interdit de conduire avec les deux permis (français et québécois). Mets ton permis français dans un lieu sûr et ne garde que le québécois au quotidien.
  • Le permis québécois fait office de pièce d’identité officielle. Plus besoin d’utiliser ton passeport français ou ta carte d’identité.
  • Le permis québécois est un permis à point comme le français. En revanche, si tu commets des infractions tu « gagnes » des points. Ici on part tous avec zéro point. En savoir plus.

Si tu n’es pas familier(e) avec le code de la route ou la conduite nord-américaine, l’équipe de l’auto-école Goodloc’ Permis propose des forfaits « nouvel arrivant ». Aussi peu cher que 149$ les 2h de théorie et 2h de pratique ou 199$ en duo! Un bon moyen d’acquérir une connaissance et une maîtrise des spécificités de la conduite d’ici. Cet hiver, ils feront même des cours de conduite sous la neige, idéal car la météo peut être vraiment impressionnante au Québec, surtout la glace!

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply antoine 19 juillet 2020 at 14:57

    Un expérience complémentaire, je suis belge avec un visa étudiant et la SAAQ a validé mon immatriculation avec mon permis belge et pas avec mon permis international. s’il ne le reconnaissent pas officiellement, dans les cela arrive.
    On s’est fait contrôler une fois par la police et ils ont pris mon permis belge.
    Aussi, c’est l’assurance qui nous a posé problème pour le permis français de ma conjointe qui m’accompagne en permis de travail ouvert. Par paresse intellectuelle, on pensait que son permis avait la même validité que le mien, mais au bout de 3ans, l’assurance exige qu’elle le change pour continuer à l’assurer. On a actuellement un délai indéterminé grâce à la covid.
    Aussi tu oublie d’ajouter dans le après que le permis québécois est un permis à point et qu’il faut payer annuellement pour qu’il reste valable !

    • Reply Marine 19 juillet 2020 at 15:33

      Salut Antoine,

      Merci pour ton témoignage.

      Je ne m’avancerais pas sur un permis belge en visa étudiant, je parle ici d’un PVT avec permis français.

      Ni même sur les contrôles de police j’ai eu entendu des dizaines d’expériences différentes. Je parle plus de comment faire administrativement l’échange 😉

      Quand tu parles d’assurance c’est lorsque tu achètes ton véhicule? Dans ce cas là c’est sur que je conseille directement de changer les permis au bout de 6 mois pour éviter tout désagrément.

      J’ai bien ajouté qu’il faut payer le permis tous les an dans mon texte et j’ai évoqué les points également mais je n’irais pas jusqu’à détaillé les infractions non plus, j’ai pas cette expertise.

      Bonne journée.

    Leave a Reply