City Guide Colombie-Britannique

Vancouver, tout ce qu’il faut savoir pour une première visite

Vancouver est une ville unique à taille humaine entourée de nature au bord de l’océan au milieu des montagnes. Les panoramas sont si beaux qu’il est impossible de ne pas tomber sous son charme. Je me souviens la première fois que j’y ai mis les pieds, je ne voulais plus partir. J’ai même étudié sérieusement la possibilité de quitter Montréal pour m’y installer, oui! Avec le recul, je n’ai pas franchi le pas mais j’adore cette ville (et l’Ouest en général).

Tu trouveras dans cet article beaucoup de comparaison avec Montréal afin d’aider la majorité de ma communauté à se projeter. Je reste disponible en commentaire ou par mail si tu as des questions.

La ville de Vancouver en vrac

  • Il y a 3 heures de décalage avec Montréal (et 9 heures avec la France)
  • La devise est le dollar canadien (CAD$), j’ai vu beaucoup de personnes payer en dollar américain (US$) dans des commerces touristiques
  • C’est la 3e plus grande ville du Canada après Toronto et Montréal.
  • Il y a pas mal de panneaux dans les deux langues, par contre les locaux parlent rarement le français
  • C’est une ville de sportifs, yogis et joggers dès tôt le matin. Les femmes portent plus le legging que des jeans.
  • Ce n’est pas la ville qui offre le plus de nightlife, le centre-ville est mort dès 20h.
  • C’est un plateau de cinéma à ciel ouvert, de nombreuses séries TV et films sont tournés dans la région.
  • Vancouver est multiculturelle, 52% des ses habitants ne parlent pas anglais comme langue maternelle.

La météo à Vancouver

S’il y a bien une chose que j’ai compris, c’est qu’on ne peut pas se fier aux prédictions météo de Vancouver. Ce n’est pas facile pour moi qui aime tout organiser de façon militaire. Il faut savoir prendre quelques risques surtout que de nombreuses activités se réservent à l’avance avec des dates et créneaux horaires précis. Pour le reste, il faut accepter d’être flexible et patient car le temps change rapidement sur la côte Ouest. La pluie est une réalité 161 jours par an et une caractéristique de cette région, la ville est d’ailleurs affectueusement appelée « Raincouver ». Cela ne doit pas cependant t’empêcher d’explorer et te promener. Un imperméable, un parapluie (que tous les hôtels te mettent gratuitement à disposition), des chaussures adaptées et c’est parti! C’est un peu plus frustrant pour les amateurs de photos mais j’ai souvent remarqué que vers 17h, le ciel se dégage et les couchers de soleil sont magnifiques.

Mon conseil serait de ne pas trop t’inquiéter si les prévisions sont mauvaises avant ton départ et d’avoir une liste de choses que tu souhaites faire qui puisse être modulable. Mon séjour de 14 jours s’annonçait affreux la veille de mon vol, au final je n’ai eu que deux jours de pluie! J’ai aussi souvent changé de programme d’un jour à l’autre.

panneau bienvenue à Vancouver

Se déplacer à Vancouver avec les transports en commun

Vancouver est très bien desservie par les bus, c’est ce que j’ai le plus utilisé durant mon séjour. Le réseau de transport est géré l’entreprise TransLink (notre STM!) et la carte de transport bleu turquoise est appelée la « Compass Card« . Le prix est déterminé par zone, période horaire et suivant le trajet que tu effectues, semblable au système Londonien. L’offre n’est pas adaptée aux touristes, il existe des tarifs à la journée ou au mois, rien à la semaine. J’ai acheté une carte à 6$ (que tu peux récupérer si tu rends la carte à un guichet avant ton départ), et j’ai chargé 30$ dessus. Ensuite, j’ai fait tous mes trajets sans trop réfléchir au prix. Je n’ai pas tout utilisé en 14 jours. Si tu ne souhaites pas acheter la carte Compass, tu peux payer en montant dans le bus avec ta carte de crédit sans contact. C’est franchement très pratique, mais tu ne peux pas faire de correspondance, tu dois repayer un nouveau trajet si tu changes de bus. Ça peut donc dépanner dans certains cas. À noter que le tarif est plus cher de 0,40$ qu’avec la carte Compass. Je te conseille de télécharger l’application Transit qui te donne en temps réel les prochains bus par géolocalisation lorsque tu te trouves à un arrêt.

Je n’ai jamais pris le métro (le SkyTrain) pendant mon séjour. Si tu restes sur le centre-ville, tu peux faire tout à pied d’un bout à l’autre sans problème. La péninsule (hors Stanley Park) fait 6km² de superficie. Par exemple, de la BC Place à l’entrée du Stanley Park par la rue Smithe en longueur, il faut compter 34 min à pied. Idem environ de Sunset Beach à Canada Place en largeur. Les bus sont parfois moins rapides, mais bien pratiques après avoir marché des dizaines de kilomètres toute la journée. Le métro t’amènes directement à l’aéroport depuis le centre-ville via la Canada Line en 25 min.

Le SeaBus qui relie le Waterfront à Lonsdale Quay à North Vancouver appartient au réseau de la ville. Ce trajet peut donc se faire avec la carte de transport. Du côté de Granville Island, ce sont des compagnies privées (Aquabus et False Creek Ferries) qui ne font pas partie du réseau.

Louer un vélo à Vancouver

Vancouver est très bike-friendly, il y a 1 200km de pistes cyclables. Autant qu’il est facile de se déplacer à pied, le vélo est une bonne option pour être plus rapide. Il n’y a en plus que très peu de relief en ville, ce qui n’empêche pas d’observer de très nombreux vélos (et trottinettes) électriques.

Parcourir les 22km du Seawall est assurément un must en vélo car le chemin est parfaitement adapté aux deux-roues. Pour faire le tour du Stanley Park, il faudra compter 9km pour une boucle complète. Les entreprises de locations de vélos sont regroupées en majorité au croisement de Denman et Georgia St, proche du Stanley Park. Tu en trouves également à proximité du Waterfront. Le prix moyen de la location est de 9$ l’heure, 25$ la demie-journée et 35$ la journée complète. C’est presque souvent le double pour la location d’un vélo électrique. Cela inclut toujours le casque, l’anti-vol et un panier.

Il existe aussi les vélos Mobi, comparables aux Bixi ou Vélib qui se déverrouillent avec une application. Il y a des stations un peu près partout en ville. Mais encore une fois, je n’ai pas trouvé l’offre adaptée aux besoins ponctuels. On ne peut pas payer au trajet, c’est soit une journée complète à 15$ ou le mois à 30$. Ensuite tous les trajets de 30 min sont gratuits.

Certains hôtels prêtent gratuitement des vélos si tu loges chez eux, renseigne-toi!

Louer une voiture pour visiter les alentours de Vancouver

Vancouver a tellement à offrir, même si la majorité des attractions sont accessibles en navettes ou bus, la voiture offre assurément un gain de temps et de liberté. Si tu comptes louer une voiture sur plusieurs jours, prends en compte les tarifs des parkings d’hôtel qui sont exorbitants à Vancouver (30$ à 40$ la nuit). Je te conseille ce site web (il y a aussi une application) qui te montre les options de parking les moins chères autour de toi. Les loueurs de voiture « classiques » (Enterprise, Avis ou Thrifthy) sont souvent situés dans des halls d’hôtels. J’avais prévu de louer deux jours de suite une auto mais j’ai vite déchanté en voyant les prix. Je ne sais pas si c’est parce-que j’étais dernière minute, ou si c’est toujours le cas, mais il n’y avait rien de dessous de 350$ hors taxes.

Je me suis donc rabattue sur une seule journée de location et j’ai trouvé l’agence Vancouver Car Rentals, ils ont de bons avis Google. J’ai payé 70$ hors taxes, soit cinq fois moins que les autres loueurs. Ils sont dans l’Holiday Inn sur Howe Street, et tout s’est bien passé. Ils ont même une boîte à clef, j’ai pu ramener la voiture après les heures de fermeture à 21h. Je vous suggère aussi Pacific Car Rental qui avait des prix similaires et des bons avis, mais je ne les ai pas essayé et ils ont un kilométrage maximum de 300km par jour.

Se loger à Vancouver : mes suggestions d’hôtels

Le coût de la vie à Vancouver

Bon, tout le monde sait que Vancouver est une ville où l’immobilier est hors de prix et les loyers sont chers. Le prix des hôtels en mai est d’environ 300$ la nuit, ce qui pèse le plus lourd dans le budget. Mais dans la vie de tous les jours, pour une personne en vacances ce n’est pas plus cher que le Québec. J’ai fait l’épicerie dans un supermarché (semblable à Super C) et je n’ai pas vu de différence. Les prix d’un brunch est similaire. Les restaurants ont peut-être 1$ ou 2$ de plus au prix des plats mais rien de délirant. La seule chose qui m’a vraiment marqué c’est le prix de l’alcool dans les bars. Aucun cocktail en dessous de 19$ pour des basiques. Le ticket de bus coûte pareil. Le prix des activités et des attraits touristiques n’est pas donné, mais un food tour coûte le même prix qu’à Montréal et une visite guidée aussi. Certaines activités sont plus chères comme la télécabine pour Grouse Mountain qui revient à 69$, en comparaison celle de Mont-Tremblant est à 22$.

En dehors d’une installation qui coûte plus cher sur le long terme peut-être avec des frais comme le loyer, la voiture et les assurances, je n’ai pas trouvé que Vancouver était plus chère que ma vie Montréalaise ou qu’un week-end à Toronto.

Les activités incontournables pour une première visite de Vancouver

port de Vancouver - Vancouver Harbour

Ce que je n’ai pas eu le temps de faire

Moi qui pensait être large en venant 14 jours, j’ai été trop ambitieuse. Les trajets en bus m’ont pris plus de temps (et d’énergie) que j’avais envisagé. J’ai dû considérablement alléger mon programme et prendre quelques journées plus relax à flâner. J’ai déjà une liste pour la prochaine fois que je viendrais à Vancouver :

  • L’aquarium de Vancouver
  • Vancouver Lookout
  • Lonsdale Quay et North Vancouver
  • Queen Elizabeth Park
  • Jericho Beach
  • Yaletown
  • Lynn Canyon Park
  • Mount Pleasant
  • Cypress Mountain
  • Burnaby Village Museum
  • Brittania Museum
  • Bowen Island
  • UBC et son campus
  • Tofino

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply 4 suggestions d'hôtels à Vancouver - Off to Montréal 9 août 2022 at 12:56

    […] tout savoir sur Vancouver : C’est ICI!➜ Pour les activités incontournables de Vancouver : C’est ICI!➜ Pour savoir où boire […]

  • Leave a Reply