Expat Vie quotidienne

Mes conseils pour déménager à Montréal! 📦🚚

Si il y a une tradition qui fascine les étrangers dans le fait de déménager à Montréal, c’est la date du 1er juillet. Une grande partie des baux locatifs commencent ce même jour et se terminent le 30 juin. C’est sensé aider tout le monde car le 1er juillet est férié au Canada, et faciliter les changements d’établissements scolaires pour les familles.

On remerciera « Grands reportages », TF1, M6 et les autres pour avoir entretenu le mythe. Ma mère avait bien trop de questions après avoir visionné leurs documentaires. « Tu vas faire comment? Tu t’es organisée déjà? J’ai vu que certains utilisent un vélo car ça va être la guerre dans les rues avec un camion. » Oui Maman, t’en fais pas car j’ai eu trois appartements en deux ans et je n’ai déménagé qu’une fois un 1er juillet. Et ça ne compte pas vraiment car j’ai changé d’étage dans le même immeuble.

Il est donc possible (et conseillé) d’éviter cette date butoir pour faire des économies et surtout déménager avec un peu moins de stress. Voici une liste non-exhaustive de conseils pour organiser au mieux ton déménagement à Montréal.


déménager à Montréal
crédit photo : Radio-Canada

Déménager à Montréal, étape 1 : Trouver son logement 🔑

C’est sans aucun doute l’urgence et l’angoisse numéro un des nouveaux arrivants (je ne compte plus les centaines de messages reçus). Mais aussi celle des résidents, je me souviens avoir épluché les annonces pendant des mois sans succès quand je voulais partir de mon appartement… On ne va pas se mentir, le marché locatif actuel à Montréal c’est une catastrophe. Plus de demandes que d’offres, ce qui met les propriétaires en position de force. En plus de voir les prix s’envoler depuis deux ans, c’est une bataille permanente à celui qui répondra le premier, qui sera là au bon moment, à la bonne heure. Bref, c’est un peu décourageant mais c’est une réalité.

Trois mois avant la fin du bail, un propriétaire envoie son avis (ou non) d’augmentation de loyer. C’est à ce moment que le locataire doit l’informer si il reste dans le logement ou le quitte. Il y a donc plus d’annonces dans les trois mois avant début Juillet, mais on peut emménager à tout moment de l’année. Les cessions de bail permettent à un locataire qui souhaite partir avant la fin de son bail locatif de le céder à une personne intéressée à finir les mois restants dans le logement et signer (ou non) un nouveau bail à la suite. Mais moi, j’ai emménagé un 1er mai et un 1er juin avec à chaque fois de nouveaux baux d’un an (suite au départ anticipé des anciens locataires). Tout est possible, pas besoin de se fixer en tête la date du 1er juillet. En revanche, c’est clairement plus compliqué de trouver un logement en plein hiver, avec un chien et sans historique de crédit.

Je le dis aussi à longueur de journée, mais je préfère insister : Ne pas s’engager à distance! ⛔C’est le meilleur moyen de se faire avoir, crois moi il y a assez de candidats sur place, pour ne pas en accepter depuis l’étranger. Et quand bien même, les photos d’annonces sont souvent trompeuses. Il y a de vrais problèmes de vétusté des logements Montréalais, les cautions et états des lieux n’étant pas obligatoires. J’ai eu de nombreuses surprises en visitant et je suis bien contente d’avoir pu me déplacer pour des logements qui avaient l’air top sur le papier.

Alors quels sont les moyens pour trouver son logement?
Consulter les sites comme Kijiji, Craiglist, Centris, Louer.ca, DuProprio, lesPAC et parcourir les annonces.
Se promener dans la rue et lever le nez pour chercher les pancartes « À louer » devant les appartements.
Passer du temps sur tous les groupes Facebook possibles de PVTistes, de nouveaux arrivants, de cessions de bails, les logements à Montréal. J’ai trouvé mon premier appartement comme ça deux semaines après mon arrivée en 2017. Et je l’ai aussi laissé sur l’un des groupes.
Enfin le bouche à oreille, c’est sûrement ce qui marche le mieux en ce moment. J’ai fait savoir à la terre entière (ou presque) que je cherchais un nouvel appartement (mes collègues, mes amis, mes abonnés) et j’ai eu plusieurs propositions, c’est comme ça que j’ai pu déménagé en mai dernier.

  1. (Arrive tranquillement, prends un Airbnb, un hôtel, reste chez un ami et concentre toi tous les jours à ta recherche d’appartement.)
  2. Sois prêt(e) à passer une bonne partie de ta journée devant un écran à rafraîchir des pages Internet pour espérer une nouvelle annonce.
  3. Rends toi disponible pour visiter, car il suffit d’une journée voir quelques heures pour trouver un(e) locataire.
  4. Prépare toi un dossier numérique (et papier au besoin à donner après une visite) avec des documents importants qu’on pourrait te demander comme des copies de ta pièce d’identité ou passeport, ton visa, une lettre d’emploi, des fiches de salaire.

Petit aide pour comprendre les annonces:
On ne parle pas en mètre carré au Canada. Je n’ai d’ailleurs aucune idée de la superficie des appartements que j’ai habité ici. On parle en nombre de pièces 1 1/2, 2 1/2, 3 1/2, 4 1/2, etc… Le premier chiffre est le nombre de pièces que possède le logement et le 1/2 fait référence à la salle de bain. Il est ici très courant de trouver les toilettes dans la salle de bain. Un 1 1/2 est donc un studio : une pièce avec une salle de bain séparée, un 2 1/2 peut aussi bien être un studio (salon et cuisine) qu’un appartement avec une chambre séparée (salon avec cuisine ouverte et chambre). Tu peux donc chercher 2 1/2 comme type d’annonces pour une chambre fermée, pas directement un 3 1/2. Et en plus ça sera moins cher. Un 4 1/2 n’a pas forcément deux chambres, il peut s’agir d’un salon double ou d’une chambre double. Un logement éclairé signifie que l’électricité (Hydro) est compris dans le loyer. Si un logement est chauffé, cela signifie que le chauffage est compris dans le loyer (et ça peut te faire faire de belles économies!). Les deux c’est jackpot!


Déménager à Montréal, étape 2 : Faire des rénovations (si besoin) 🛠️

Les logements Montréalais sont pour la grand majorité anciens, c’est possible que tu es besoin de faire des “petits” ou “gros” travaux de rénovation à faire avant de te sentir enfin chez toi. Comme tu ne sais pas toujours à qui faire confiance et que les prix peuvent varier du simple au triple sans trop savoir pourquoi, il y a une plateforme qui aide les particuliers à trouver un entrepreneur général à Montréal pour réaliser des travaux de rénovation, il s’agit de Billdr.

Billdr joue le rôle de “partenaire de confiance” et offre un service d’accompagnement de qualité durant toute la durée du chantier de tes rénos. Estimation gratuite, mise en relation avec des entrepreneurs certifiés, conseil en rénovation dédié et paiement sécurisé sur la plateforme. Voici quelques uns des services qu’ils offrent. Plutôt pratique quand on n’a pas envie de passer des heures à chercher le bon entrepreneur et qu’on souhaite éviter les arnaques. À noter, ils sont spécialisés dans les rénovations majeures, (plus de $5,000), ce qui correspond donc à des rénovations de salle de bain, ou de cuisine par exemple.


Déménager à Montréal, étape 3 : Préparer ses cartons 📦

demenager a montreal

Je te conseille vraiment de ne pas être comme moi et faire tes cartons au dernier moment… Je voulais tellement pas m’en occuper que j’ai commencé 2 jours avant et que j’ai fini pendant le déménagement. Et on en accumule des choses en un ou deux ans!

Fais un carton avec plusieurs produits ou éléments que tu auras besoin la première nuit et le lendemain, avant de déballer tout le reste et éviter de chercher partout un objet et ouvrir tous les cartons.

J’ai acheté les miens à U-Haul près du métro Papineau, y’a plusieurs tailles différentes et des kits avec emballages. J’ai pris 10 boîtes moyennes et 5 boîtes petites pour 35$. Ils sont robustes et faciles à manier. U-Haul te rachète les boîtes non utilisées si tu as en trop.

Pour mes premiers déménagements j’avais récupéré des cartons auprès de commerçants de l’avenue Mont-Royal. J’étais passée le jour des livraisons, ils sont propres et pliés dans la rue. Mais ils avaient mal tenus, pour monter de deux étages ça allait.

La cartonnerie de Montréal propose aussi des solutions un peu plus écolo avec des boîtes usagées, ou neuves.



Déménager à Montréal, étape 4 : Faire appel à des pros 🚚

demenager a montreal

Après m’être débrouillée seule 3 fois, pour mon dernier déménagement j’ai constaté qu’il était bien plus confortable de faire appel à des professionnels. C’est là que l’Ours Brun Déménagement est intervenu. Une jeune entreprise d’anciens PVTistes qui se démarque avec une communication numérique fun et décalée.

L’obtention du devis est simple et rapide. Tu envoies ton adresse de départ et d’arrivée avec les étages, ainsi que la liste des choses à prendre en charge (meuble, électro, boites, déco…). Quelques photos pour visualiser le tout et le tour est joué ! Tu reçois une réponse détaillée avec le prix proposé et ce qu’il est inclus dans le service, tout ça dans la même journée.

Par la suite, on a convenu de la date et de l’horaire. Max et son équipe sont arrivés prêts et en forme le jour J. Le déménagement s’est très bien déroulé et n’a duré que 4h.
Je peux sincèrement que je ne regrette pas une seconde d’avoir fait appel à eux. L’Ours Brun m’a fait économiser du stress et j’ai gagné du temps précieux pour me consacrer à d’autres tâches. Sans parler du prix proposé qui était de loin le moins cher!

Je te les recommande si tu déménages bientôt ou que tu prépares ton 1er Juillet. Ils sont très actifs sur leur page Facebook. Tu peux leur écrire directement sur Messenger ou par courriel : brownbearmovings@gmail.com



Déménager à Montréal, étape 5 : Prévenir de son changement d’adresse 📩

demenager a montreal

Le gouvernement du Québec à mis en place le Service québécois de changement d’adresse (SQCA) qui te permet de signaler en une seule fois ta nouvelle adresse à six organismes. Pour les PVTistes ce n’est pas beaucoup d’institutions auxquelles nous avons le droit, mais pour les résidents c’est utile.

Pour le reste voici une liste des autres organismes importants à aviser auxquels j’ai pensé : Hydro-Québec, Revenu Québec et l’ARC (pour tes impôts), ton employeur, ta banque, ton fournisseur mobile, la pharmacie, tes abonnements divers (journaux, magazines, salle de sport, cartes de fidélité), la RAMQ (si tu y as le droit) et la SAAQ (si tu as une voiture).

La plupart de ses changements peuvent se faire en ligne (tous! je crois) et à l’avance. Il y a une option d’indiquer la date à laquelle la nouvelle adresse sera effective. C’est donc une chose à « se débarasser » dès que tu as signé ton nouveau bail et que tu connais ta date d’emménagement.



S’abonner à Internet 💻

L’angoisse quand j’ai su que mon nouvel appartement n’avait pas Internet… Jusqu’ici j’avais toujours partagé la connexion de mes voisins en échange d’un billet tous les mois. C’est donc la première chose dont je me suis occupée avant même les boîtes! J’ai étudié le marché et j’ai choisi Fizz car ils sont moins chers que la moyenne pour des données illimitées. Ils sont flexibles : je peux adapter tous les mois ma vitesse de téléchargement, le modem est gratuit et sa livraison aussi. Tout se fait en ligne et ils utilisent le réseau Vidéotron. J’avais donc pris RDV 10 jours à l’avance pour qu’un technicien vienne livrer et installer le modem le jour même de mon déménagement. J’avais ni meubles, ni affaires mais j’avais déjà la Wi-Fi! 👍

Si ça t’intéresse, tu peux utiliser mon code de référence E35KX et on recevra tous les deux 25$ sur notre facture! Ça fonctionne aussi si tu souhaites souscrire à un forfait mobile.

Se meubler 🛋️

Quand je déménage j’ai envie de tout changer, tout racheter… J’ai donc proposé au couple qui reprenait mon appartement de leur laisser mes meubles. Eux arrivaient de France et n’en avaient pas, puis moi c’était ça en moins à transporter. C’est aussi ce que j’avais fait dans mon premier appartement à Montréal, j’avais racheté les meubles de la locataire.

Il y a bien le classique Ikea, bien plus cher qu’en France, mais qui reste bon marché face à Structube, Zone et d’autres magasins de centre-ville. Ça sera quand même une petite mission en bus pour y aller. La livraison coûte 69$ donc autant y prendre le max de choses à ce prix là. J’essaie toujours d’y passer quand j’ai une voiture pour des petites affaires. Je prends bien mes mesures de chez moi, puis je choisis le meuble sur place et me le fait livrer ensuite. C’est ce que j’ai fait avec mon lit.

Mais quand je cherchais en vain un nouveau canapé-lit et que je ne voulais pas dépenser 1000$ pour le fameux FRIHETEN qu’on a tous et qui coûte 429, j’ai découvert les magasins JYSK et j’ai craqué. Ils ont pleins de beaux modèles de meubles, de la déco vraiment abordables. Les canapés-lit sont bien moins chers (j’ai pris celui-ci pour 639$) et la livraison est gratuite! Je me suis presque entièrement meublée chez eux et je suis très satisfaite pour le moment, rien à redire. Ils sont aussi des magasins en extérieur de Montréal.

J’ai aussi acheté quelques trucs sur Marketplace. J’y pensais jamais avant mais il y a vraiment du choix de seconde main à des prix imbattables, et souvent en bon état de moins d’un an ou deux. J’ai revendu moi-même certaines affaires en parfait état dessus.

Et alors la dernière option purement Montréalaise, c’est de faire les trottoirs. Ouais ouais se balader dans la rue et récupérer des petites pépites que les gens ont abandonné. J’ai une amie qui s’est meublée comme ça (et c’est pas la seule), il suffit de retaper un peu, nettoyer ce qu’on trouve. Y’a pleins de cochonneries mais y’a aussi de belles choses. Je me suis prêtée au jeu plusieurs fois, même si tu trouves rien c’est drôle de voir cette « brocante » à ciel ouvert.

Et si tu changeais de matelas? 🛌

Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais acheté de matelas neuf. Mon premier lit double, quand j’étais ado, avait été récupéré au déménagement de ma tante avec son matelas. Quand je suis partie pour mes études j’avais des appartements meublés. Et quand je me suis installée à Paris j’avais un canapé convertible.

Mais dans ce nouvel appartement je voulais mes propres meubles, quitte à les amener avec moi quand je partirais. J’ai donc investi, notamment dans un lit puis est venue la question du matelas et là j’étais perdue. Je me suis rendue compte que je ne savais pas ce que j’aimais à force d’avoir eu des matelas que je n’avais pas choisi. Silk and Snow m’a contacté pour m’offrir un de leur produit ça tombait à pic! En plus, ils ont deux matelas donc ça évite de se prendre trop la tête : un matelas à mémoire de forme ou un hybride. J’ai choisi l’hybride un entre-deux. Et franchement, avoir un matelas neuf ça change la vie! Déjà que je suis de nature une grosse dormeuse et que je n’ai pas de problème de sommeil, je vois quand même sacrée différence. Les matelas Silk and Snow sont fabriqués au Canada, la livraison est gratuite et le produit garanti 15 ans.

Si tu es intéressé(e), mon lien t’offre 200$ de réduction. Quand on connait le prix d’un bon matelas ce n’est pas négligeable!

Déménager à Montréal : On récapitule 📋

  • Ne pas prendre d’appartement à distance!
  • S’armer de patience pour la recherche, et se rendre disponible au maximum.
  • S’arranger pour éviter de déménager un 1er juillet, regarder du côté des cessions de bails.
  • Faire ses cartons tranquillement à l’avance et ne pas se laisser déborder au dernier moment.
  • Anticiper ses changements d’adresses.
  • Demander à ses potes de réserver leur date pour t’aider à l’avance.
  • Si possible se laisser la première journée pour faire le ménage avant d’y amener ses affaires.
  • Vérifier si Internet est disponible et s’ouvrir une ligne.
  • Prendre des mesures de l’appartement vide et choisir des meubles qui te feront sentir bien chez toi.
  • Et pourquoi pas un nouveau matelas pour des nuits magiques?

Bon courage et bon déménagement!


Et pour ceux qui veulent se lancer dans l’achat à Montréal, je vous invite à contacter la gang des Mercredis de l’Immobilier. Stéphane, Alexandre et Vincent, assistés de Kani, proposent leur service de courtier immobiliers et hypothécaires. Ils partagent également leur expertise lors de soirées d’informations et d’échanges ouvertes à tous. C’est lors d’une de ces soirées que j’ai appris énormément sur le sujet. Ne manquez pas la prochaine et 12ème édition qui aura lieu le 15 avril! 📞 (514) 432-2462

➜ Pour tout savoir sur l’achat à Montréal : Lis mon article!

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Sébastien 26 août 2019 at 09:59

    Bonjour, j’arrive le 28 à Montréal, j’ai déjà commencé à voir et chercher des annonces sur Kijiji histoire d’avoir une idée du marché. J’ai aussi regardé des vidéos, lu des articles … etc. Personne ne parle d’isolation tant phonique que thermique.
    Pourtant certaines annonces parles de « fenestration neuve » et d’isolation. N’est ce pas un point aussi à vérifier ?

    • Reply Marine 7 septembre 2019 at 22:44

      Un gros soucis ici l’isolation phonique et thermique… Surtout dans les anciens appartements des quartiers comme Le Plateau, le village, Verdun ou autre. C’est un peu compliqué à vérifier cependant. Tu peux demander les factures mais bon on va peut être pas se faire chier à te les donner surtout quand tu as pleins de gens qui visitent un appartement, c’est pas la priorité. J’ai quitté mon appart car l’insonorisation phonique était catastrophique, j’avais visité en pleine journée sans bruit… Pas de recette miracle! Parfois ça prend ça. Bon courage dans ta recherche.

  • Reply Acheter un logement à Montréal, tout ce qu'il faut savoir 🏡 | Off to Montréal 9 mars 2020 at 20:52

    […] ➜ Pour tout savoir sur le déménagement à Montréal : Lis mon article! […]

  • Reply Mes 10 résolutions pour 2020 (ou pour les 10 prochaines années...) ✍️ 9 mars 2020 at 21:16

    […] bien cru que je m’en remettrais pas et j’y ai laissé toutes mes économies! J’ai déménagé deux fois, bye bye le Plateau… J’ai redécouvert (et j’ai aimé) Toronto le temps […]

  • Reply Le coût de la vie à Montréal 💵 📊 (MAJ Mars 2020) | Off to Montréal 20 mars 2020 at 18:59

    […] Je paye tous les premiers du mois mon propriétaire par virement Interac à sa demande. Je suis dans un condo neuf à Griffintown, un 3 1/2 avec une chambre fermée, un grand balcon, tous les électro neufs (frigo, four et plaques, micro-onde, lave-vaisselle, machine à laver et sèche-linge). Avant ça j’étais dans un 4 1/2 (une chambre fermée, une salle de bain, un salon double et une cuisine fermée) chauffé, à 5 min de la station Mont-Royal pour 960$. Une aubaine difficile à trouver aujourd’hui! Je te donne mes tips pour déménager et trouver un appart ICI. […]

  • Leave a Reply