Expat

Bilan après 2 mois de PVT à Montréal

Je ne pensais pas écrire cet article si « rapidement ». J’avais prévu un article bilan au bout de 3 mois, car c’était la limite que je m’étais fixée pour la recherche d’emploi. 

Papiers

Quand je suis arrivée, j’ai bouclé l’administratif en moins d’une semaine. J’ai même ouvert ma ligne téléphonique, mon compte en banque et fait mon NAS le même jour. C’est vraiment simple et rapide. Rien à redire sur le système administratif canadien.

Logement

J’ai trouvé mon appartement en 15 jours et en une quinzaine de visites. Bien que je n’y ai emménagé qu’un mois plus tard, c’était rapide. Pourtant, je perdais patience. Je crois que visiter tous les jours et passer ma tête dans les annonces, je n’avais pas assez de recul. Puis l’état général de ce que je visitais me donnait le cafard. Prépare-toi aux cuisines et salles de bain d’un autre siècle, et à une isolation phonique inexistante. Mais des appartements rénovés, ça existe aussi.

J’ai utilisé toutes les ressources à disposition : petites annonces Kijiji, groupes Facebook, sollicitation de l’entourage et balade dans les rues. Je t’avoue que la dernière option je ne l’ai pas trop utilisé, déjà que les déceptions étaient grandes avec des photos au préalable, je n’avais pas envie de perdre mon temps sur le hasard des pancartes… Le plus efficace a été les groupes Facebook, des dizaines d’annonces sont mis en ligne tous les jours. Il y a cependant beaucoup de concurrence. Faut voir le nombre de personnes qui témoignent l’intérêt sur les publications, ça peut décourager.

J’ai eu le coup de cœur sur mon appartement en photo, la locataire était une française qui finissait son PVT et qui revendait tous ses meubles par la même occasion. J’ai envoyé un message privé sans y croire, il y avait déjà 27 demandes de visites sur le post. Au final, j’ai visité, elle a pris uniquement 5 messages plus ou moins au hasard dans sa boite de réception. J’étais deuxième sur la liste et la personne devant moi s’est retirée car il n’y a pas de balcon. Coup de chance ! Je n’ai pas eu la galère d’acheter des meubles, un lit et devoir me les faire livrer et les monter.

Je paye 645$ de loyer pour un appartement seule avec une chambre séparée. Le chauffage est compris (top pour l’hiver) mais pas l’électricité qui est de 25$ par mois. Je partage internet avec mes voisins du dessus pour 20$ par mois. Mon appartement n’est pas grand et je suis au rez de chaussé, mais il est propre et à 3 min à pied du métro Mont-Royal.

Cher ou pas, on a tous nos avis sur la question. Tout comme on a tous des critères et des besoins différents.

Emploi

Le plus dur de mon installation, le plus dur pour tout nouvel arrivant je pense. J’ai postulé aux annonces, j’ai eu plusieurs entretiens téléphoniques, peu de retours et deux entretiens physiques seulement. On me demande beaucoup de conseils pour cette étape mais honnêtement je crois qu’on a tous des parcours différents. Et que la chance, l’opportunité, le feeling jouent bien plus que tout le reste. 

Pour te situer, je suis arrivée à Montréal avec la volonté de commencer une carrière dans le web. Sans diplôme, ni expérience professionnelle dans le secteur, juste des sites créés, de la gestion de communauté bénévole et ce site web. J’avais déjà une expérience canadienne puisque j’avais fait un stage à Montréal en 2012. Aucun rapport avec le poste que je visais cependant. Je ne peux pas te dire si c’était un plus dans mon CV, mais si ça m’a permis d’avoir ce job : Non ! Je crois quand même qu’il ne faut pas la négliger.

J’ai voulu optimiser mes chances en participant à des formations digitales chez InfoPresse. J’ai assisté à 3 journées sur le thème des réseaux sociaux, c’était intéressant. J’en suis sortie avec un certificat reconnu au Québec (attention pas un diplôme). Je pourrais pas te dire vraiment à quel niveau, c’est plus ou moins un module… C’était cher et j’ai demandé par la suite à mon responsable si ça avait joué en ma faveur pour décrocher le job, il m’a clairement dit que non. Avec un PVT, tu peux faire des formations courtes dans des écoles privées la plupart du temps, des ateliers certifiants dans les universités ou des cégeps. Il faut que ces formations durent moins de 6 mois et ne requièrent pas un visa d’études. J’ai fait mes recherches en France et j’ai contacté environ 5 établissements pour savoir si je pouvais suivre leurs cours, pour 2 d’entre eux ils ne prenaient que les étudiants même pour moins de 6 mois. Je t’invite à me parler en privé pour plus d’infos.

Le réseautage j’ai clairement boycotté ce système. Je n’ai participé à aucun événement du genre. Je suis quelqu’un de réservé alors ce principe je n’adhère pas. J’ai réseauté en ajoutant des RH sur LinkedIn et c’est tout. Je ne pourrais pas te donner mon avis. Une amie ici participe de temps à autre, elle a eu plusieurs contacts mais aucune suite. Elle cherche toujours dans son domaine depuis 2 mois et demi.

Alors comment est-ce que j’ai trouvé mon job ? Et bien grâce à LinkedIn. J’ai attendu un mois avant de faire ma promo sur la plateforme. Avant ça, je voulais croire à la voie « normale » de candidature, j’ai répondu à des centaines d’offres sur Indeed, Jobilico, Isarta, Grenier de l’emploi, etc… On m’a appelé 5 fois à la suite de ces offres ce qui est vraiment minime. Et aucun retour. J’ai pris soin en parallèle (et ce depuis la France bien avant mon arrivée) de mettre à jour mon profil, d’écrire un court texte de présentation qui disait que j’étais en recherche et en PVT, d’ajouter des RH de tous les domaines et tous les niveaux ici à Montréal. Puis j’ai posté une annonce plutôt originale (puisqu’elle a été copié…) concise avec une photo, mes compétences, mes expériences et ma motivation. Le post a été partagé plus de 20 fois, liké par plus de 80 personnes et vu plus de 2000 fois. Ça m’a apporté beaucoup de messages privés, d’appels. Mais aussi des propositions qui n’avaient aucun rapport avec ce que je voulais (à croire que les gens n’avaient pas lu le post), des personnes enthousiastes qui te font rêver mais ne te donnent plus aucune nouvelle malgré tes relances. J’ai quand même eu 3 entretiens intéressants. Mon responsable actuel est venu me chercher après avoir lu mon post partagé par une connaissance à lui (que moi je ne connaissais pas en passant).

J’ai réussi mon pari et je suis aujourd’hui coordonnatrice web marketing pour l’équipe de football (américain/canadien) Les Alouettes de Montréal depuis le 3 Juillet. Je ne connaissais rien au sport, ni à l’équipe et au final je n’ai pas postulé moi même. J’ai eu une série de deux entretiens téléphoniques, un entretien physique et un test de langue (anglais et français) étalés sur une durée de 3 semaines. Je relançais souvent car on ne me donnait pas de nouvelles. Mon responsable m’a posé des questions techniques et m’a mise en situation sur un ordi pour évaluer mon niveau et si j’étais à la hauteur même sans « diplôme ni expérience ». Je ne crois pas que mon cas soit isolé mais je suis consciente que tout est arrivé vite et que j’ai eu quand même de la chance. Je connais des pvtistes qui cherchent toujours dans leur domaine après plusieurs mois et sans succès alors qu’ils ont de l’expérience.

Sociabilité

Le blog est un outil fabuleux de socialisation. Grâce à lui, j’ai rencontré des personnes avec qui j’avais des contacts déjà en France. Alors certes ça se résume à des blogueurs et des instagrameurs (mon dieu j’aime pas ce terme) mais ça m’a permis d’arriver entière ce soir du 3 Mai 2017 et de partager mon quotidien avec Raphael. D’avoir une nouvelle copine #coeurcoeur Adeline. De retrouver les collègues de Floride Ouradream (j’adore dire Ouradream maintenant) et de bitcher avec Vanessa. De participer aux sorties photos d’Élodie (et découvrir mon quartier). De baver sur Julien Doré, boire et manger avec Audrey. De partager bouffe avec Julie. Et j’en passe !

Ça n’aide pas trop mon addiction à l’Iphone et Instagram… Et OUI je traîne avec des français, mais au travail on est que 3 pour des dizaines de québécois et canadiens alors j espère élargir le cercle. Je suis sortie pas mal de fois de ma zone de confort en 2 mois avec tous les toits sur lesquels je suis montée, les urbex dans lesquels je me suis rendue avec plus ou moins de mal… Des souvenirs déjà mémorables !

Découverte

Je n’avais pas comme but de « voyager » en faisant ce PVT, je voulais surtout trouver un emploi rapidement pour avoir une chance de faire la demande de résidence dès que possible. Étant déjà venue vivre à Montréal en 2012, j’avais visité Québec, Mont-Tremblant, Toronto, Ottawa, Montmorency et Niagara. Je n’ai pas encore eu l’occasion de bouger de Montréal, j’espère faire un week-end prochainement pour prendre le large et voir un peu autre chose. Mon frère vient me rendre visite en Août, puis une amie en Septembre donc ça promet un peu d’évasion et de tourisme.

Tu as pu voir si tu me suis que je me suis concentrée sur la ville de Montréal et sa scène culinaire. Je brunche, un peu beaucoup partout, je teste les restaurants. Les festivals s’enchaînent en centre ville, les fêtes nationales du Québec et du Canada ont été l’occasion de nombreuses découvertes. Je m’ennuie pas en restant ici !

Ainsi s’achève le bilan des 2 mois ! Ce bilan est plutôt complet. J’ai hâte d’écrire le prochain, cela voudra dire que des rebondissements se sont passés. J’ai l’impression d’être ici depuis 6 mois c’est étrange comme sensation, peut-être car je connaissais déjà la ville. Bon j’avoue je me trompe quand même de direction à Berri-Uqam… Merci de suivre le blog d’être presque 1000 sur le Facebook et l’Instagram ! N’hésite pas à m’écrire pour toute question ou précision 🙂

bilan PVT Montréal

You Might Also Like

25 Comments

  • Reply Cedrik Henrik 12 juillet 2017 at 17:33

    Bien joué et bel accomplissement en seulement 2 mois. J espere a mon tour avoir autant de chance/reussite que toi, et si ce n est pas le cas, j espere que tu seras la pour me botter le cul et m’aider a avancer.

    • Reply Marine - OffToMontréal 14 juillet 2017 at 01:09

      Merci toi ! J’te pousserais au cul pour qu’il t’arrive la même chose, tu vas me détester !

  • Reply Christophe Libon 12 juillet 2017 at 17:51

    J’aime beaucoup ton blog et encore plus depuis que je suis également à Montréal ! 🙂
    Je suis belge et je viens d’arriver en PVT le 23 juin. Je me reconnais
    beaucoup dans les choses que tu racontes. Je suis étonné de voir que tu
    as su trouver sans réseauter beaucoup. J’avoue que ça me rassure parce
    qu’on ne le rabâche sans cesse de l’importance du réseautage mais je
    suis pas spécialement à l’aise avec ça. Et oui, tout le monde se perd à
    Berri-Uqam… 😉

    • Reply Marine - OffToMontréal 14 juillet 2017 at 01:08

      Merci Christophe ton commentaire fait très plaisir. Je suis ravie que le blog te plait et que tu le suis. Le réseautage c’est surement un excellent moyen de passer des sélections et voir son CV passé en haut des files j’en suis convaincue. Mais c’est aussi un art ! Canada ou non même si cela était la façon de faire française je serais incapable de m’y soumettre… Un réseautage maladroit je pense pas que c’est vraiment utile au contraire.

      • Reply Christophe Libon 14 juillet 2017 at 17:54

        Oui tout à fait, je pense que le réseautage peut être utile mais quand tu n’es pas à l’aise avec ça, ce n’est pas évident. Et puis LinkedIn en soit c’est du réseautage « numérique ». Eh, au fait : Bonne fête nationale ! 😉

  • Reply Our American Dream 12 juillet 2017 at 17:55

    Même moi j’ai l’impression que tu es là depuis 6 mois déjà ahah ! Beau bilan au bout de 2 mois à peine encore bravo pour la job 😉
    Assez déçue que tu ne parles pas + de caribou par contre…

    PS spécial bitchage : qui a osé recopier ta publication sur LinkedIn ? 😮

    • Reply Marine - OffToMontréal 14 juillet 2017 at 01:06

      HaHa on s’est beaucoup vu dès le début je crois que c’est pour ça ! J’ai pas trop exploré la nature encore, les caribous leur habitat et leur façon de vivre. J’en ai même pas croisé d’ailleurs c’est bien caché ces bêtes là.

      PS: Une connasse qui s’est pas foulé elle a changé mon nom, mail et tel pour mettre le sien sinon aucun scrupule un copié-collé !

  • Reply Elodie Poggi 12 juillet 2017 at 17:55

    Déjà 2 mois que le temps passe vite … Tu t’es quand même plutôt bien débrouillée ^^

    2corsesauquebec

  • Reply Dam Meu 12 juillet 2017 at 21:13

    merci pour ce témoignage.
    j’ai une question (entre autre): avant ton appart, comment te logeais tu? (air bnb, auberge de jeunesse, ami..)
    moi, je vais arrive à Montréal en plein Hiver, je vais en ch*** pour le logement 😉

    • Reply Marine - OffToMontréal 14 juillet 2017 at 01:03

      Je t’en prie !
      En plein hiver ça sera peut-être moins facile d’un point de vue logistique mais tu as souvent moins de concurrence que le printemps ! J’suis restée en AirBnB pendant un mois et demi.

      • Reply meunier 27 août 2017 at 22:08

        cela veut dire que tu connaissais les RH sur Montreal? (je mets à jour mon Linkdin, mais j’ai pas tout comprius sur son utilisation…)
        sinon, la formations de qq jours, cela peut m’interesse si tu as des adresses 😉

        • Reply Marine 29 août 2017 at 05:15

          Non Damien je ne connaissais pas réellement les gens que j’ai ajouté mais c’est comme ça sur Linkedin. On s’ajoute comme ça on se « garde sous la main » si notre profil intéresse c’est utile aussi pour partager ou se recommander.
          Ajoute tous les RH du domaine ou secteur qui t’intéresse toi en l’occurence le sport.

          Pour la formation (elle n’a pas été utile professionnellement, c’est plus du bonus personnel) je l’ai faite chez Infopresse. Tu trouveras toutes leurs infos ici !

  • Reply wewawewo 13 juillet 2017 at 03:34

    Je reconnais bien là notre vision franco-française du réseautage, j’ai la même 😉 Mais faut pas oublier qu’utiliser LinkedIn c’est réseauter! 😉

    • Reply Marine - OffToMontréal 14 juillet 2017 at 01:02

      Oui c’est exactement la phrase que j’écris, j’ai réseauté via Linkedin lol

  • Reply It's autumn somewhere 14 juillet 2017 at 14:51

    Très sympa à lire ton article !
    Après 2 mois tu as un logement, un bon travail et des amis – tu peux être fière de toi 🙂

    • Reply Marine - OffToMontréal 22 juillet 2017 at 17:23

      Merci Maïté ça fait plaisir ! J’espère que tu te plais toujours autant dans ton boulot.

  • Reply Elisabeth Hrl 20 juillet 2017 at 13:47

    Super positif et encourageant comme bilan !
    Je viens de tomber sur ton blog et je me reconnais beaucoup dans toutes tes petites aventures ; une vie aux US, un inconfort en France et un PVT au Canada (à venir pour moi)… J’ai les miennes inquiétudes que tu semblais avoir avant ton départ, croisons les doigts ! 🙂

    • Reply Marine - OffToMontréal 22 juillet 2017 at 17:27

      Bienvenue Elisabeth ! Merci pour ton message. C’est normal d’avoir des inquiétudes mais tu verras qu’on peut réussir et avoir de belles opportunités ici.

  • Reply Nelly Santos 26 juillet 2017 at 12:00

    Moi qui attendais cet article avec impatience, j’ai failli passer à côté 🤦‍♀️ (Merci encore de m’avoir prévenu)
    Vraiment top et rassurant tout ce que tu dis dans cet article, je le mets de côté précieusement en espérant fortement avoir le pvt pour 2018 !
    P.S : gourmande que je suis, j’ai noté tes adresses de brunch puisque j’arrive à Montréal fin août ! Je prévois de maigrir pour faire de la place d’ici là 😂
    Bonne journée et encore félicitations pour tout ce que tu as accompli déjà 😊

    • Reply Marine - OffToMontréal 27 juillet 2017 at 20:53

      Haha Nelly pas de problème, j’aurais facilement zappé si qqn n’avait pas commenté après toi. N’as tu pas eu le PVT cette année ? Tu tentes à la prochaine session 2018 ? Garde le site en favori 😉

      Et profite des brunchs !!!

  • Reply Lucie 12 septembre 2017 at 16:51

    Allo !
    Je suis tombée par hasard sur ton blog car j’ai eu la chance d’obtenir un PVT, et projéte de partir pour juin/juillet 2017 (tout dépendra de la fin de mon contrat de travail ici en France ainsi que de l’avancée de mes démarches auprès de l’ordre infirmier du Québec). Je connais le Canada pour y être allée plusieurs fois. J’ai également quelques membres de ma famille qui sont également éparpillés un peu partout dans le Québec. Cependant, je souhaite m’organiser seule dans cette avanture et ne « dépendre » de personne même si je sais pouvoir compter sur eux en cas de soucis…
    Ton expérience me rassure car je suis moi aussi de nature plutot timide. Je ne suis pas de nature a aller facilement vers les gens. C’est aussi pour cela que partir est vraiment un challenge pour moi. J’ai un compte Instagram, qui me permettra une fois sur place de partager avec mes proches mais aussi comme tu le dis si bien, que cela peut etre une façon de rencontrer des gens. Je garde ton site dans mes favoris, et te dit à très vite peut être :). Lucie

    • Reply Marine 16 septembre 2017 at 01:14

      Salut Lucie !

      Merci pour ton message et ton témoignage. Je te comprends pour ton envie de te débrouiller seule, je ne peux que l’approuver car c’était mon état d’esprit aussi. Bon courage dans ton avancée de projet. N’hésites pas si tu as besoin !

  • Reply Bilan après 6 mois de PVT à Montréal | Off to Montréal 3 novembre 2017 at 06:23

    […] suis toujours aussi contente de ce que je fais, si tu as lu le bilan précédent, tu sais que j’ai réussi à me ré-orienter dans le web. J’en apprends un peu plus […]

  • Leave a Reply